Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Feuilletez cet ouvrage

Pour découvrir le premier chapitre... un clic sur la couverture !

Recherche

Archives

24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 07:32
    Blouse blanche et chambre stérile. Armé d’une pipette, d'une paire de crochets et d’un bon microscope, Bernard Sauvager est en quelque sorte un adepte de l’apifiv : la fécondation in vitro des abeilles !  À Chantepie, près de Rennes, il fait partie de la quinzaine d’apiculteurs bretons engagés dans un programme de sélection toute « chirurgicale » des colonies, avec l’aide de la commission apiculture du GIE Lait-Viande Bretagne [1]. Il prélève le sperme de quelques abeilles mâles (ou faux-bourdons) puis l'insémine dans « la chambre vaginale » de certaines reines. Cette technique, lourde et délicate, tend à sélectionner les individus reproducteurs qui l’intéressent pour certains caractères. De quoi créer la super abeille à cinq pattes, à la fois bosseuse et précoce, tolérante aux maladies, paisible, prolifique dans sa reproduction, et n’essaimant pas spontanément ? De quoi produire à l'arrivée autant de miel avec moins de colonies ? C’est bien sûr le Graal de tous les apiculteurs ! Rien de tel n’est en tout cas possible dans les ruches où d’ordinaire la reine est fécondée par plus de quinze mâles d'affilée, dont plusieurs proviennent de l’extérieur de la colonie. Comme je le raconte dans mon livre, maîtriser dans ces conditions la transmission de tel ou tel caractère d'intérêt identifié chez certaines abeilles devient alors un formidable casse-tête.

    Admirez cette opération exceptionnelle grâce au photographe Joël Le Gall qui vient de publier dans Ouest-France du 23 juillet les étapes de ce travail : http://www.ouest-france.fr/detail_galerie_-Des-reines-d’abeilles-inseminees-a-Rennes_2888-99001_GaleriePhoto.Htm  Magnifique !


[1] Audrey Helleu, “Un apiculteur insémine les abeilles”, Ouest-France, jeudi 23 juillet 2009.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Tardieu - dans L'écho des ruchers
commenter cet article

commentaires

Yannis GILBERT 19/08/2009 13:46

Vincent,
toutes mes félicitations pour cet ouvrage réellement d'actualité.
quand on pense qu'on est obligé de "favoriser" les abeilles dans nos jardins ...
à bientôt
Yannis

Vincent Tardieu 19/08/2009 15:00


Tu ne crois pas si bien dire, Yannis : derrière l'engouement actuel des implentations de ruches en ville (notamment par l'UNAF, le syndicat majoritaire de la profession, avec sa campagne "L'abeille
sentinelle"), on constate que ces colonies s'en sortent mieux que bien des ruches existantes en zones rurales. Leurs productions de miel sont souvent supérieures à celles des ruches de campagne -
du fait d'une disponibilité en ville de ressources alimentaires plus régulière au cours de l'année, plus diversifiées aussi pour l'abeille. Plus surprenant encore, les analyses effectuées sur ces
"miels de béton" laissent apparaître peu ou disons moins de résidus de pesticides que pour de nombreux miels produits en zones rurales (sans doute dans les zones très agricoles). Un comble ! Cela
en dit long sur l'état écologique de nos campagne...


Uranux 02/08/2009 22:40

MAYA... première abeille éprouvette??!! ;-)

Liens