Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Feuilletez cet ouvrage

Pour découvrir le premier chapitre... un clic sur la couverture !

Recherche

Archives

22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 16:55

 66986 103261633075105 101222626612339 26434 1133162 n

                                                                                                                                                          © Film La Reine malade.

Loin des caricatures de certains films documentaires sur le déclin des pollinisateurs, le film de Pascal Sanchez pose un regard sensible sur le monde des abeilles et sur leurs gardiens. Et surtout, il prend son temps ! Près de 90 minutes au fil des saisons, dans les somptueux territoires des Hautes-Laurentides, au Québec, où le réalisateur suit Anicet Desrochers. Ce dernier est un faiseur de reines, un tendre complice des abeilles, un inventeur de saveurs miélés très attachant - lui et sa compagne ont été récompensés par trois médailles pour leur hydromel au dernier congrès mondial de l'abeille Apimondia en septembre 2009.

   Le talent de ce film est, en partie, de s'interdire tout commentaire, tout "discours sur", pour mieux écouter et donner la parole aux apiculteurs et à leurs protégées. La réussite de La Reine malade tient aussi aux très belles images que l'on doit au directeur photo Geoffroy Beauchemin, à cette écriture intimiste proche des films de fiction, et à la musique originale (Serge Nakauchi Pelletier), présente sans jamais être omniprésente, qui les accompagne.

   La beauté de ce film tient surtout à celle d'Anicet Desrochers, un homme généreux et fier de « participer à ce redressement écologique », à ce gars au look d'adolescent, plein de vie, simple, subtil et émouvant à la fois, aux grandes mains qui dansent sans cesse. Comme ses abeilles. Ce reproducteur de reines, encore jeune mais déjà sage, dont le verbe est fort, développe une analyse d'une grande pertinence face aux pertes à répétition que lui et ses collègues apiculteurs accumulent au fil des ans. Plein de questions et sans grande certitude sur le drame qui se joue au fond de ses ruches, il formule une analyse critique du monde agricole essentielle, véritable point de départ d'une autre forme de vie, de développement  : « Toutes ces aides (financières), dit-il, sont dirigées vers de grosses structures, du gros lait, du gros porc, du gros bœuf, du gros grain, de la grosse abeille ! Mais nous, on n'a pas besoin de tout ça, en réalité. On a juste besoin de belles petites économies régionales pour dynamiser tout ce qu'il y a autour... ». Et la force de La Reine malade est de jamais s'inscrire dans la lamentation ou les discours apocalyptiques de certains mouvements ; seulement dans la vie, dans le combat parfois rude mais sacrément beau de la vie. Au plus près de la nature sauvage. 

    Ce film, diffusé en première mondiale aux Rencontres Internationales du documentaire de Montréal ce mois de novembre, devrait également être présenté au public français, à Marseille, à l'occasion du Festival international du film documentaire, début juillet 2011. Je l'espère ardemment.

72555 103256916408910 101222626612339 26419 6865158 n                                                                                                                                                         © Film La Reine malade.

En savoir plus & contacter le réalisateur.  

Découvrir la bande annonce du film

Ce film a été produit par Esperamos Films, une compagnie de production de films documentaires pour le grand écran créée en 2005, et Embryo Productions fondée en 2002, toutes deux au Québec.

22 novembre : La Reine malade vient de recevoir le grand prix des Rencontres internationales du documentaire, à Montréal, dans la section Éco caméra. Une récompense  justifiée !     

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Tardieu - dans News
commenter cet article

commentaires

Aymard Mosneron 12/05/2011 09:20


"La Reine Malade" sera projeté en avant première nationale, parmi une vingtaine d'autres films, au cours du IIIe Festival Planète Honnête consacré, du 24 au 26 juin à Cadenet (Vaucluse) aux
rencontres et documentaires sur la Biodiversité et les Peuples Premiers.
Plus d'informations sur la programmation et les conférences sur www.planetehonnete.org


Roger Sarrasin 24/11/2010 23:54


Comment me procurer le documentaire "La reine malade" ?


Vincent Tardieu 25/11/2010 09:32



Rentrez en contact avec le réalisateur dont j'ai placé le lien sur cet article.


Bien à vous, V.T.



Liens