Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Feuilletez cet ouvrage

Pour découvrir le premier chapitre... un clic sur la couverture !

Recherche

Archives

21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 14:01

   La compagnie Bayer doit vraiment se demander si elle n'a pas le mauvais œil avec les apiculteurs dans le monde. Fédérant les critiques apicoles un peu comme Monsanto cristallise la détestation de tous les anti-OGM. Car le 29 décembre dernier, la Cour fédérale américaine lui infligeait un nouvel échec en suspendant l’homologation du spirotetramat qu'elle commercialise. Il s'agit de la molécule active des pesticides Movento et Ultor, pulvérisés sur plusieurs centaines de cultures aux États-Unis.

   Ce jugement constitue également un déboire cinglant pour l’Agence américaine de l’Environnement (EPA) qui l'a homologué. Considéré de fait comme trop complaisant envers l’industrie agrochimique, ce département ministériel devra procéder à des compléments d’analyses pour vérifier la conformité du spirotetramat avec la protection de l’environnement.

   Curieux tout de même que ce soit dans ce temple de l'agriculture intensive, aux USA, que les anti-pesticides marquent des points. Ce contre-temps franco-américain est devenu fréquent pourtant dans les dossiers de protection des abeilles, il n'en est pas moins surprenant !
   C'est en tout cas « une nette victoire » pour le Conseil de défense des ressources naturelles (le NRDC) et la Société naturaliste Xerces, qui avaient intenté cette action en justice contre ces pesticides fabriqués et commercialisés par Bayer, les accusant de bloquer la reproduction des abeilles, voire de les tuer. « Ce cas souligne la nécessité de revoir l’ensemble des procédures d’évaluation de l’impact des pesticides et des autres produits chimiques » s'est empressé de souligner Aaron Colangelo du NRDC, à l’issue de cette décision de justice. C'est évidemment le gros chantier pour tous les écologistes, de part et d'autre de l'Atlantique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Tardieu - dans Déclin des abeilles
commenter cet article

commentaires

Liens